Notifications
Retirer tout

Geist et Spectre

Page 2 / 2

Xheru.N
Posts: 9
(@xheru-n)
Membre
Inscription: Il y a 5 ans

Ce fil est super intéressant pour moi en tant que joueur. On a déjà (!?) trois parties dans l'univers de Mass Effect. Et c'est vraiment très bon...
Comme en tant que joueur je me préoccupe de mon background et de la bio de mon perso, j'ai lu aussi les fils sur les bio de PJs.
Et comme le comportement à venir de mon perso m'interpelle, ce fil est tout aussi important.

Une idée me vient du coup :
- les Spectres ont besoin des GEISTs qui les entourent parce que, aussi doué soit-on, on ne peut tout faire tout seul ni être partout à la fois. D'où les unités GEISTs​ autour des Spectres.
- malgré la proximité de cette grande conflagration (24 ans tout de même), qui a bien failli rayer les races sapientes de la Galaxie, les dissensions sont réapparues, obligatoirement.
Et le Conseil est donc en concurrence avec le MDC sur les questions de sécurité, renseignements et défense. Normal et apparemment bénin. C'est le jeu de la politique de toute manière...
- le MDC peut donc décider que des groupes​ d'élite peuvent être séparés administrativement des flottes qui sont sous sa responsabilité.
Et l'idée de créer leurs propres groupes d'élite multiraciaux de germer assez facilement. Mais sans Spectre.
Et avec autant de races et de flottes militaires​... Après tout, rien qu'aux USA actuels :
- Swat : unité spécialisée existante dans les principales polices des États-Unis
- Bureau of Alcohol, Tobbaco, Firearms and Explosives : Special Response Teams (SRT)
- Drug Enforcement Administration : Clan Lab Enforcement Teams (CLET) pour la fouille des laboratoires clandestins de drogue
- Federal Bureau of Investigation : Hostage Rescue Team (HRT)
- Federal Bureau of Investigation : Special Weapons and Tactics Teams (1 par État)
- Federal Bureau of Prisons : Special Operations and Response Teams (SORT)
- Immigration and Customs Enforcement (ICE) : Special Response Teams
- Département de l'Énergie des États-Unis : Office of Safety and Security (OSS) et Special Response Teams (SRT)
- Département de l'Énergie des États-Unis : Special Response Force (SRF)
- United States Marshals Service : Special Operations Group (SOG) Et les US Marshals
- Felony Investigative Assistance Team : SWAT Unit
- US Military Police Corps : Military Police Special Reaction Team (SRT)
- United States Marine Corps : Military Police Special Reaction Team (SRT)
- United States Air Force : Security Forces Emergency Services Team (EST)
- New York City Police Department : New York City Police Department Emergency Service Unit (NYPD ESU)
- Los Angeles Police Department (un Eswat)

Voilà ce que ça donne avec 50 états plus le gouvernement fédéral ! Du moins pour les unités répertoriées et officielles...

Répondre
Xheru.N
Posts: 9
(@xheru-n)
Membre
Inscription: Il y a 5 ans

Désolé, mais avec la liste c'est un post super long.
Tout ça pour dire qu'en fonctionnement normal, des institutions tout à fait stables et pacifiques sont truffées de services qui se concurrencent, se tirent dans les pattes, etc.
Et cela tout en travaillant au bien de l'état (en l'occurrence du Conseil).

Donc il n'en faut pas beaucoup pour qu'une instance quelconque créé son propre groupe spécial sur le modèle établit par Sheppard... interracial et tout, et tout...

Répondre
Khendrin
Posts: 5
(@khendrin)
Membre
Inscription: Il y a 5 ans

L'idée est très intéressante, et j'en profite pour me greffer dessus.

J'ignore si vous connaissez le JDR COPS de l'équipe Siroz, mais grosso-modo en lisant le post initial, on pourrait imaginer une espèce de chronologie dans une évolution "stabilisée" de la galaxie:
1) La guerre a laissé des séquelles lourdes, et le modèle de Shepard est portée en exemple pour la galaxie. Création des GEIST qui reprennent le schéma de Shepard autour d'un SPECTRE.
2) Les exploits des GEIST sont de plus en plus reconnus et à terme la fusion entre SPECTRE et GEIST s'opèrent, les premiers n'étant plus qu'un titre honorifique pour dire "chef".
3) Les unités GEIST deviennent la nouvelle vitrine de la citadelle, meilleur équipement, reconnaissance galactique. Les unités militaires et les unités civiles des autres mondes jalouses scrupuleusement les GEIST et tentent de mettre des bâtons dans les roues.
4) La galaxie qui devient plus sure et s'embourbent de plus en plus dans l'administratif commencent à délaisser les GEIST. La section essaye de survivre malgré les complots et éléments de scandales qui tâche leur réputation.
5) Les unités GEIST sont dissoutes, les éléments reclassés selon des affectations diverses et variées. L'intérêt politique se tourne davantage vers d'autres galaxies.

Bien sûr, comme on parle d'une échelle galactique, on peut compter en milliers d'années avant de passer de la phase 1 à 5. Mais c'est une évolution intéressante qui peut même ensuite permettre d'embrayer sur des évolutions avec Mass Effect: Andromeda.

Ou bien on oublie tout ce que j'ai dit, et on considère au contraire que l'ouverture des nouvelles frontières galactiques redonnent un nouvel élan aux affaires des GEISTS et des SPECTRES (ou encore pire: la création d'une nouvelle unité inter-galactiques).

Pardon pour la pollution du post ...l'idée de base en tout cas est super :D

Répondre
SeibZ
Posts: 27
(@seibz)
Membre
Inscription: Il y a 7 ans

Dans ma campagne, j'ai opéré une distinction SPECTRE/GEIST. En premier lieu car je ne voulais pas qu'un joueur ait un perso avec plus d'aura que les autres et en second lieu parce que le fait d'être SPECTRE c'est aussi un désavantage !

J'ai donc pris le pas de justifier les choses différemment. Dans "mon système", les SPECTRE existent et sont tout comme Renaud les décrit. Beaucoup travaillent avec des équipes GEIST. Cependant, dans l'intrigue de la campagne, le Conseil a pris la décision d'affecter uniquement une équipe GEIST afin de ne pas attirer l'attention du public et des médias.
En effet, je pars du principe que les SPECTRE ne sont pas nombreux et donc connus. Et à la manière de la série des jeux-videos où une journaliste vient souvent interviewer Shepard, les médias sont intéressés par leurs faits d'arme. C'est à la fois une manière de vendre du sensationnel dans les tabloids, de vendre du trash dans les journaux d'investigation, de vendre du scoop dans la presse classique et de vendre du scandale dans les journaux d'opposition au pouvoir...

Une unité GEIST, avec des quidams (doués, mais quidams quand même) est donc, selon moi, plus discrète.

Et pour autant, ça ne remet pas en cause le système en place.

Répondre
Page 2 / 2
Share: