Ma Campagne de ME:NE

Questions sur les scénario existants, proposition d'idées pour de nouveaux scénario, etc.
Avatar de l’utilisateur
arkhosh
Messages : 22
Inscription : jeu. 9 juil. 2015 10:46

Ma Campagne de ME:NE

Messagepar arkhosh » mer. 26 août 2015 11:05

*** WARNING : Ce sujet est interdit à mes joueurs [Jo, Oliv', Juju et Ben] ***
*** Tout contrevenant se verra gratifier d'un tir de Caïn ***
*** Bonne journée! ***


Bonjour à tous,

voilà hier soir a débuté le voyage de mes 4 joueurs dans l'univers de ME:NE. Je vais poster ici leurs aventures qui comprendront les scénarios officiels de Renaud, plus d'autres écrits par moi (+ j'utiliserais certaines idées de scénario présentées ici).

Si vous êtes un joueur je vous conseil de passer votre chemin, car ça va SPOILER.

J'ai légèrement modifié l'univers de ME:NE, mes modifs de background de l'univers et des règles (ajout avantages/désavantages, mods d'armes et d'armures) sont visibles ici:
http://www.masseffectnouvelleere.net/forum/viewtopic.php?f=2&t=68

Et j'ai mis le background de mes PJ ici:
http://www.masseffectnouvelleere.net/forum/viewtopic.php?f=7&t=76

Pour rappel, mes PJs sont:
- Nassana IRYSO, spectre asari, diplomate/biotique
- Vonus FERILLIOS, turien exilé, Tireur d'élite
- Dragan MARKOVIC, humain N7, infiltration/corps à corps
- Col'XILAS nar Rannoch, jeune quarien en pélerinage (17ans), techno/pilotage

EDIT de Renaud : je me suis permis de mettre la suite en Spoiler.

Séance du 25/08/15:

Spoiler: Afficher
Livre I: Prodrome

Introduction


La citadelle, Quartier des ambassades, Tour du Ministère de la Défense Concilienne.

Couloir
(Le turien et l’humain) Vous attendez dans le couloir assis sur des fauteuils de plastacier blancs fixés au mur. Malgré le poste d’importance qu’occupe l’amiral l’aile de la tour qui lui est dévolue est relativement petite. Il en va comme cela à la citadelle ; siège du pouvoir Concilien, Symbole de la victoire sur les Moissonneurs, et immense cité surpeuplée où s’entassent prés de 15 millions d’individus. Juste devant vous se trouve le bureau de la secrétaire de l’amiral Eldon, occupée à répondre aux appels et aux e-mails destinés à ce dernier. Son regard va et vient entre son écran et les piles de documents qui s’entassent sur son bureau. De temps à autre, elle relève la tête et vous sourit, lorsque son regard croise le votre. Vous prenez le temps de l’observer : c’est une humaine d’une vingtaine d’années, plutôt jolie, les cheveux noirs, les yeux verts, sa voix est agréable et elle parle aisément plusieurs des langues conciliennes.
Vous êtes arrivés il y a maintenant 15 min, mais elle vous a fait patienter ici, apparemment l’amiral est en rendez-vous. Dans le bureau d’à coté, vous entendez des voix monter, sans pouvoir en discerner le contenu. Mais une chose est sure : la discussion semble tendue.

Bureau de l’amiral Eldon
(Le quarien) Tu es parti de Rannoch il y a quelques semaines. Au spatioport, apprenant que tu quittais la planète, elle t’a proposé de voyager avec elle. Elle devait se rendre à la citadelle t’as t’elle dit. Tu ne l’avais jamais rencontré auparavant, du moins pas d’aussi prés. Ta mère, elle par contre, travaillait souvent avec l’amirale. Bien sur, comme tout quarien, tu avais appris ses actions et ses faits d’armes, mais là durant le voyage elle t’avait parut tellement « normale ». Tu ignorais les motivations qui la poussaient à t’accompagner, et lorsque tu avais demandé, elle avait simplement répondu qu’elle avait en quelque sorte besoin de toi, que Rannoch avait besoin de toi. Sur le moment tu n’avais pas compris. C’est lorsque le rendez vous fut pris avec l’amiral Eldon que tu compris où elle voulait en venir.
Pourtant, depuis que la conversation entre elle et l’amiral Eldon avait débuté, le sujet n’avait pas été abordé. Elle avait commencé par un sujet plus … épineux, plus personnel. Et le ton commençait à monter. Et plus les minutes passaient et plus tu te sentais mal à l’aise et vraiment pas à ta place…

Ascenseur
(L’asari) Les chiffres défilaient sur le petit écran au dessus de la porte, et ils semblaient faire écho aux battements de ton cœur. C’est tout ce que tu avais toujours voulu. Pourtant, un horrible doute se fit jour en toi. Et si tu n’étais pas à la hauteur ? Et si cela se reproduisait ? Et si… ?
La porte s’ouvrit dans un tic sonore, coupant nette tes réflexions. Le brouhaha emplit l’espace et tu tiras sur ta veste pour la remettre en place. Tout irait bien.
Tu te dirigeas d’un pas assuré vers le bureau de l’amiral Eldon, traversant le hall parsemé de massifs de plantes et d’arbres provenant de toute la galaxie. C’était un des paradoxes de la citadelle : les quartiers d’habitations étaient surpeuplés et ridiculement exigus mais il y avait partout des plazza et des espaces verts, des étendues d’eau et des promenades. Dans un sens, cela permettait d’apaiser un peu le sentiment de surpopulation.
Tu arrivas devant la porte, présentant ton laisser passé, les gardes du SSC s’écartèrent et tu parvins devant le bureau de la secrétaire de l’amiral. Dans le couloir, attendaient, assis l’un à coté de l’autre, un turien et un humain. Ils se turent en te voyant entrer. Levant les yeux vers toi, la secrétaire t’adressa un sourire et se leva pour te conduire dans le bureau de l’amiral.

Couloir
(Le turien et l’humain) Vous patientez toujours dans le couloir, face à la secrétaire de l’amiral Eldon. Un peu plus loin, légèrement assourdi par la distance, vous pouvez entendre le terminal d’information du hall qui égrène les nouvelles du jour. Une voix asari agréable et posée présente les informations et les réclames commerciales:

    "La colonie humaine de Noveria a annoncé aujourd’hui des résultats financiers record. C’est la troisième année consécutive que Noveria connaît une croissance à deux chiffres. Le nouvel administrateur galarien Adros Nivek, se félicite de ces résultats et assure que la petite colonie n’a pas fini de surprendre. On se souvient de sa nomination controversée à ce poste il y a de cela 5 ans et de la politique d’investissement massifs qu’il avait mis en place en ouvrant 4 nouveaux sites de recherches. Les marchés semblent aujourd’hui lui donner raison et l’action Novérienne à gagné prés de 3% hier sur les places boursières."

    "La célèbre cantatrice Asari, Shaëla, a annoncée hier qu’elle mettait un terme à sa tournée galactique suite à un incident qui s’est produit lors de son dernier concert. Un extrémiste Daneelien avait en effet tenté de l’éclabousser avec du sang en réaction à sa chanson « Dawn of Rannoch ». Arrêté et interrogé, le jeune homme a proclamé que la chanteuse faisait l’apologie du génocide Geth. Les autorités ont placés le jeune homme en détention et ont demandé une analyse psychologique, les premiers rapports indiquant qu’il serait mentalement perturbé. Le producteur de Shaëla, a annoncé aujourd’hui, que la Diva était extrêmement choquée par cet acte « barbare » et qu’elle avait besoin de temps pour se remettre."

La voix de la présentatrice disparaît et laisse place aux réclames:
-----------------------------
Blasto, le premier spectre Anari !
Retrouvez Blasto, dans son nouveau film : « L’éternité c’est pour toujours ! » Retournez aux origines de la légende ! Découvrez la première mission de Blasto avec sa compagne de toujours : Cerulean Star. Ensemble ils devront affronter le redoutable Docteur Kronus et sa terrifiante machine temporelle.

Paysage de rêve, plage de sable fin, Blasto et Cerulean sortent de l’eau
- Celui-ci a eu tort à votre sujet, merci de l’avoir libéré de la prison temporelle
- La philosophie asari nous dit d’embrasser l’éternité.

Blasto l’attrape par les hanches.

- çà tombe bien, embrasser c’est ma spécialité…

" Blasto, une conquête dans chaque port, un blaster dans chaque tentacule ! "
-----------------------------

Vous voyez arriver une asari portant une armure légère, son pas est assuré et son regard sévère. Elle se présente devant la secrétaire de l’amirale Eldon, qui la fait entrer immédiatement.

Bureau de l’amiral Eldon
(quarien, asari)
- … Improbable, informations parcellaires, les chances sont … faibles. Reconnaissez-le vous êtes « partiale » dans cette affaire.
- Et alors ? qu’est-ce que çà change ? Boshtet ! oui je suis partiale dans cette affaire et encore heureux ! … Vous DEVEZ envoyer un vaisseau sur les lieux.
- Risques trop importants, informations trop vagues. Je suis désolé, ai reçu des ordres du conseil. Bien sur si l’amirauté Quarienne souhaite envoyer un vaisseau en reconnaissance…
- « … Ils ont refusés ». Dit-elle d’une vois lasse en balayant de la main l’argument. « On ne peut mettre en danger un vaisseau pour un seul individu ».
- J’en suis navré, croyez moi. Mais nos forces sont peu nombreuses, amirale, dispersées dans toute la galaxie, je ne peux me permettre de gaspiller des ressources pour…
- De GASPILLER ? Espèce de …

La porte s’ouvre, laissant entrer la secrétaire et coupant nette la volée d’insulte qui menaçait de sortir…
- Pardonnez-moi, amiral mais le Spectre Nassana Iriso est ici.

(asari)Tu rentres dans la pièce puis effectues un salut parfait. Tu essayes de garder une consistance en reconnaissant la personne avec qui parle l’amiral : Tali’Shepard. Celle-ci se reprend et s’avance vers toi, te tendant une poignée de main ferme et amicale.
- Enchanté de faire votre connaissance. On m’a dit le plus grand bien de vous. Spectre, je sais que c’est à vous de constituer votre équipe et que je n’ai aucun droit de vous influencer, mais je vous demanderais comme un service personnel de considérer le dossier de Col’Xilas nar Rannoch ici présent. Je vous assure que vous ne le regretterez pas.

Elle se tourne vers toi(quarien) :
- Puisse ton pèlerinage t’apporter à toi et à notre peuple ce dont il a besoin. Adieu.

Puis passant la porte elle tourne la tête et lance à l’amiral :
- Nous n’en avons pas fini, Amiral. Je n’abandonnerais pas, soyez en sur. Les désidératas du conseil ne nous ont pas arrêté il y a 20 ans, croyez bien qu’ils ne le feront pas maintenant.

Puis elle quitte le bureau de l’amiral.

- Bienvenu Spectre, reprends l’amiral en demeurant totalement impassible, comme si cette conversation n’avait jamais eu lieu. Je regrette que vous ayez assisté à cela, l’amirale Tali’Shepard est … inquiète. Bref, cela est hors sujet de ce qui vous amène ici. Une équipe GHEIST, vous a été attribuée, voici leur dossiers, les deux autres membres de l’équipe vous attendent à l’extérieur, vous pourrez faire leur connaissance plus tard. Pour l’instant, suivez-moi.

Couloir
(Humain, Turien) La porte du bureau s’ouvre et vous voyez une quarienne sortir en trombe (jet pour reconnaître l’amirale Tali’Shepard), elle ne prête pas garde à vous et sort du secteur.

Quelques minutes plus tard, l’amiral Eldon sort de son bureau accompagné par l’asari et par un quarien. Il s’approche, fait rapidement les présentations et vous ordonne de le suivre. Son rythme de parole est soutenu mais calme et vous vous dirigez vers le hangar à navette. Sur le chemin vous pouvez échanger quelques paroles.

Chapitre I: SSV Saratoga

Le groupe suit l'amiral Eldon qui présente les caractéristiques techniques du vaisseau qui leur a été affecté. Puis s'en suit une visite au pas de course, le débit de parole de l'amiral étant difficile à suivre. Après environ 45min à parcourir les coursives du navie, l'amiral et les PJ s'installent en salle de briefing. Il leur expose leur mission: se rendre dans un secteur non cartographié, par un relais officiellement non actif et récupérer 2 scientifiques et 1 artefact prothéen. L'amiral refuse de rentrer plus dans les détails, en particulier les noms des scientifiques. Il prend quelques minutes pour répondre aux questions des PJ sur la mission puis quitte le navire. Quelques instants plus tard celui-ci quitte le quai d'amarrage de la citadelle et se dirige vers le relais.
Iryso et le commandant en second: Othyrus Vythan, discutent un peu du vaisseau, de l'équipage et de la mission tandis que les autres PJ explorent leur nouvelle maison. Chacun se dirigeant vers un endroit particulier, Col'Xilas vers la salle des machines où il discutera pendant des heures avec Daniels, Markovic vers l'armurerie, puis la soute où il fera la connaissances des marines stationnés à bord, Ferrilios vers le centre de commandement et les systèmes d'armement. Iryso s'isolera ensuite dans sa cabine afin de potasser les dossiers remis par l'amiral Eldon, afin de mieux connaitre ses nouveaux compagnons.

Le trajet jusqu'à Tau Volantis durera 2 jours, les PJ ont donc du temps pour se familiariser avec les PNJ et leur environnement.

Vers la fin de la première journée, Markovic qui a fait un concours de tir puis de pompes sur un bras avec les marines leur offre de se désaltérer en buvant quelques bières, ces derniers acceptent malgré quelques réticences au début. L'ambiance est bon-enfant, jusqu'à l'arrivée du commandant en second Vythan. Ce dernier ordonne aux marines de disposer et leur inflige une punition pour consommation d'alcool durant leur quart. Markovic prend leur défense, le ton monte et ce dernier invite le commandant en second à se "sortir le balai qu'il a dans le cul". Vythan propose alors à Markovic de régler leur différent dans la soute.
Le combat à main nues sera tendu, les deux adversaires étant de redoutables combattants mais un uppercut chanceux du turien mettra fin à leur affrontement, laissant Markovic inconscient, avec une lèvre fendue, le nez cassé et quelques hématomes.

De son coté, Col'Xilas qui s'est rendu au poste de pilotage, tente d'impressionner le timonier Théo 'Snake' Perez, mais sa tentative a l'effet inverse, se dernier ayant plus l'impression que le p'tit jeunot qui vient juste de quitter sa planète, vient lui apprendre son métier.

Markovic se rendra à l'infirmerie et y rencontrera le Major Solas Nelon, médecin de bord. Ce dernier soignera les blessures de Markovic, qu'il a reçu... en tombant dans l'escalier. Le docteur propose alors à celui-ci de servir de cobaye pour l'une de ses recherches. A sa grande surprise, l'humain accepte. Il lui fait donc une injection et lui demande de le recontacter si des effets secondaires apparaissent dans les heures qui suivent.

Iryso qui a finit sa lecture des dossiers, croise Vythan, le visage tuméfié et avec quelques coupures sur ses écailles. Le questionnant sur celà, le turien lui affirmera qu'il s'agit d'un accident... de portes automatiques. Mais Vythan lui assure que désormais ces problèmes de porte automatiques, sont résolus.

Les PJ auront également rencontré LANA, l'IV du vaisseau qui se montre réactive, aimable et leur devient rapidement indispensable.

La fin de leur quart arrive et les PJ se répartissent les chambres, Ferrilios prenant la chambre sans "hublot". Iryso a un message de l'amiral qui souhaite juste prendre des nouvelles, apprenant que tout se déroule bien, il laisse le spectre aller dormir.

Le lendemain, les PJ reprendront leur exploration du vaisseau. L'atmosphère entre Vythan et Ferrilios est tendue et ce dernier décide de crever l’abcès. Il demande au commandant en second une entrevue en privé, lui demandant si celui-ci à problème vis à vis de lui. Vythan lui répond que oui, que Vonus est un banni sans honneur et qu'il est persuadé que Ferrilios se comportera encore une fois comme un lâche. Ferrilios serre les dents mais garde son calme. Vythan lui promet qu'il ne le laissera pas nuire à "son" équipage et qu'il tuera Ferrilios de ses mains s'il devait de nouveau se conduire traitreusement.

Col'xilas tente une nouvelle approche de Snake, et comprenant son erreur de la veille, tente un peu plus d'humilité, le résultat est meilleur et une discussion s'installe.

Markovic se réveille et s'aperçoit qu'il ne peut plus parler car sa langue est devenue molle, il se précipite à l'infirmerie, mais le temps qu'il y arrive ses mains ont gonflées à vue d'oeil. Nelon, s'enthousiasme pour les résultats tout en compatissant (un peu) pour le cobaye. il lui fait une injection d'un parasite alien qui semble résoudre les symptômes de Markovic, juste avant que ce dernier ne commence à perdre la vue de l'oeil droit. Nelon le fait alors s'allonger dans une sorte d'IRM puis revient vétu d'une combinaison de protection plombée. Il irradie markovic quelques microsecondes, ce qui parvient à tuer le parasite, et laisse ce dernier un peu nauséeux et avec un bronzage total un peu trop prononcé...

Iryso entreprend de revoir en détail la mission et en particulier le trajet avec son commandant en second. Elle apprend rapidement à apprécier le professionnalisme froid du turien et ses remarquables capacités tactiques. Ensemble, alors qu'ils quittent l'espace connu, pour enclencher le dernier relais, ils pourront répertorier trois objets célestes étranges qui ne semble pas naturels. Bien sur il n'est pas possible de s’arrêter pour enquêter mais Iryso fait consigner les positions des objets dans le journal de bord.

Chapitre II: Tau Volantis

L'arrivée dans le système de Tau Volantis se fait sans problème particulier. Le Saratoga reste en furtif en orbite tandis que la navette est larguée en direction de la base de recherche. Le pilotage est mené de façon plutôt "rustique" par Kryx, le krogan pilote et quelques arbres se verront décapités dans la manœuvre.

Alors qu'ils sont dans la navette ils reçoivent un message du Saratoga, les informant qu'un autre vaisseau vient de quitter la planète. Le message était brouillé mais un très bon jet de Col'xilas lui permettra d'amplifier le signal, le rendant intelligible durant quelques secondes.

L'équipe GHEIST débarque et scanne la zone, Ferrilios et markovic, se mettent en position derrière des caisses sur la zone d'atterrissage de la navette. Un mauvais pressentiment les assaille, à raison. Le premier aperçoit une pile de corps dans sa lunette, tandis que le deuxième remarque des traces de sang sur les vitres des pré-fabriqués d'habitation. Col'Xilas réussissant un succès critique lors du scan de la zone, annonce qu'il n'a aucun être vivant à plusieurs kilomètres, de plus il trouve un SOS sur une fréquence inhabituelle qui était masquée par le brouillage. Le signal semble venir de la base.

Le groupe entre dans les prefab d'habitations et découvre des traces de sang au sol, et les lieux semblent avoir été fouillés. De bons jets d’enquête et de perception leur permet de comprendre que les assaillant ont fouillés les lieux non pas à la recherche de biens mais de personnes...

Ils ressortent et examine la pile de corps gelés à l'extérieur: il semble s'agir de civils et de chercheurs. Devant eux se dresse la base principale construite en dur et dont l’accès est verrouillé par une imposante porte de sécurité de niveau militaire...

FIN DE LA SÉANCE.


Séance du 01/09/15:

Spoiler: Afficher
Devant la porte du bunker les héros tentent de la pirater, finisse par y arriver et découvrent à l'intérieur une vision d'horreur : des combats à l'arme automatique ont visiblement eu lieu dans la salle principale. Les consoles ont été détruites par les tirs et des traces de sang sont visibles partout. Dans un coin deux corps, l'un d'une asari, l'autre d'un galarien sont les seules traces des gens qui travaillaient ici.

Dans cette salle de contrôle, Col'Xilas et Dragan parviendront à récupérer des fragments des vidéos de surveillance qui montrent que les assaillants ont ouvert le feu dés leur entrée dans le bunker. On y voit des humanoïdes en armure. Ils récupèrent également les logs des atterrissages, la corvette qui a fuit à leur arrivée et qui sans doute transportait les assaillants disposait des codes d’accès valides à la base.

Au fond de la pièce un ascenseur mène les PJ 300 mètres plus bas dans couloir étroit d'une quinzaine de mètres de long et barré par une porte de haute sécurité. Dragan se met à pirater la porte mais déclenche des alarmes qui avertissent les mercenaires à l'intérieur. Lorsque la port s'ouvre ils découvrent une grotte immense de 80mètres de diamètre sur 30 de hauteur au centre de laquelle se trouve un énorme artefact inconnu, au fond de la grotte on voit un boyau qui semble s'enfoncer plus loin. une sorte de code malveillant s'en prend alors aux omnitech des héros, Col ne tardera pas à identifier la source: l'artefact au centre de la pièce, un artefact prothéen qui semble dysfonctionner.
5 individus ouvrent le feu sur les héros, le combat est violent et rapide, les 5 butariens mordent la poussière mais dragan est grièvement blessé (il a la jambe arrachée par une grenade) tout comme Nassana. Azurus fonce au fond de la grotte pour y découvrir un charnier d'une trentaine de corps et une bombe. Col examine l'artefact et parvient à comprendre qu'une partie a été démontée. Lorsque Azurus hurle qu'il y a une bombe, Col tente de récupérer un morceau de l'artefact, ce qu'il parvient à faire in extremis. Azurus attrape Dragan, Nassana récupère l'omnitech d'un mercenaire et tous ensemble court vers l'ascenseur.

Alors qu'il se trouve à mi hauteur, une immense explosion se produit, projetant la cage d'acier contre le plafond puis le faisant retomber dans le vide, Nassan mobilise toutes ses forces et parvient à faire atterrir les PJ sans dégâts juste avant de tomber dans le coma: l'effort et les blessure ont eu raison d'elle.
Col et Azurus assure le sauvetage de l'équipe, le brouillage ayant disparu le Saratoga envoit des navettes de secours. La grotte est complétement détruite, les corps des mercenaires vaporisés et l'artefact prothéen en morceaux enfouis sous des milliers de tonnes de roche.

Deux jours plus tard, à bord du Saratoga en orbite de Tau Volantis, l'équipe débriefe la mission. Les nouvelles sont mauvaises, les mercenaires semblaient savoir exactement ce qu'ils cherchaient et disposaient d'autorisations qu'ils n'auraient jamais du avoir. La corvette qu'ils ont utilisées disposait de moteurs bien plus avancés qu'un modèle de cette taille. Pire, la bombe placée là pour effacer leurs traces était d'origine geth. Nassana ordonne que le morceau d'artefact récupéré par Col soit placé en stase.

FIN DE LA SÉANCE.


Séance du 08/09/15:

Spoiler: Afficher
L'amiral Eldon contacte l'équipe et les rappelle à la citadelle, l'amiral est choqué par les révélations des PJ, il soupçonne une ou plusieurs taupes au sein même du MDC voire du Saratoga. L'équipe gheist est placée en "repos" sur la citadelle pendant 24h, le temps que l'amiral effectue quelques recherches et lance des vérifications sur toutes les personnes impliquées. Il ordonne également que le morceau d'artefact soit remis au département scientifique du MDC.

Dragan Markovic a été soigné sur le Saratoga, mais il est pris en charge à son arrivée au Memorial de Huerta. Là, il va subir une dernière opération afin d'injecter les nanites qui finiront de réparer les dommages de sa jambe. Il ne pourra pas courir durant plusieurs jours, mais il peut marcher.

Chapitre III: Disparitions
A noter que ce chapitre est une aventure secondaire que j'ai écrite et que Renaud intégrera peut être au sein d'un scénario officiel à paraître plus tard.

L'équipe rend donc visite au blessé durant la matinée, puis se sépare. Col retourne à bord pour travailler sur son omnitech, tandis que Nassana et Azurus déambule dans le Presidium pour se changer les idées tout en discutant de la situation.
Là ils surprennent une conversation entre 2 passants, au sujet de disparitions mystérieuses. Apparemment il y aurait des rumeurs au sujet d'un soldat moissonneur qui kidnapperait des gens au presidium et qui vivrait dans les sous sols. Nassana et Azurus se rendent au SSC mais on leur assure que ces histoires de soldat moissonneur sont journalière et sans fondement.

Au sortir du SSC, ils aperçoivent une turienne qui sanglotte non loin du poste du SSC. Interrogée, elle leur apprendra que son mari (Teros Niven) a disparu depuis 3 jours et que le SSC ne fait rien. Compatissant, les PJ acceptent de l'aider, elle propose alors de leur offrir un mod d'armement que possédait son mari s'ils parviennent à le retrouver.
Dragan sortit de l’hôpital en début d’après midi et Col les rejoignit peu de temps après.
Les PJ se rendent au QG des spectres et consultent les fichiers, une recherche menée de main de maitre par Dragan, leur permet de faire remonter 3 dossiers ayant des similitudes, celui de Tiros Niven et deux autres: une humaine nommée Amélia Rheinhardt et un galarien du nom de Zin Yalben. Tout deux ont encore un proche vivant sur la citadelle et tous deux on vu leur dossier classé (comme celui de Tiros) par un officier du SSC nommé Franck Dillar.

Les PJ mènent alors l'enquête et interrogent les proches. Amélia Rheinhardt était une jeune femme souhaitant faire carrière d'actrice et elle avait décroché un petit role au bout de 2 années de galère, pour passer le temps et se perfectionner, elle avait rejoint une troupe de théatre, mais sa soeur ne se souvenait plus du nom.
Zin Yalben était un ouvrier de la citadelle, taciturne, son comportement avait changé quelques jours avant sa disparition, aprés qu'il ait fait une rencontre féminine lors d'un spectacle. Son colocataire elcor s'avéra incapable de leur en apprendre plus.

Une visite à l'officier Dillar les mit en contact avec un homme exécrable et impoli qui leur refila les dossiers qu'il avait classés et bâclés.

Il faudra une nouvelle visite à Atella Niven pour apprendre que le couple était fan de théâtre et avait assisté à une représentation prodigieuse, au théâtre Vitellus dans le présidium. Les PJ s'y rendirent et firent la connaissance de Maian Jilura, une actrice asari à la beauté stupéfiante et au charisme envoutant. L'interrogatoire ne donna rien à part d'assoir les suspicions des PJ au sujet de Maian. En effet celle ci sembla exercer un attrait surnaturel sur Col qui perdit le sens des réalités, ne pensant plus qu'à passer du temps avec la diva.

Les PJ capturèrent un jeune homme, Milo, qui semblait fou amoureux de maian et qui s'enfuit à leur approche.
Nassana, suspectant un danger plus grand, contacta la membre du conseil asari et obtint l'envoi d'un commando asari en soutien. Mais 20 minutes plus tard, elle reçut un coup de fil de l'ambassadrice asari lui enjoignant de cesser ses investigations, sans autre justification. Nassana vérifia alors et s'aperçut que le commando avait été annulé et la conseillère était injoignable. Elle se rendit donc au bureau de l'ambassadrice pour la confronter. Là, elle évita de justesse un incident, lorsque les gardes refusèrent de la laisser passer. Elle attendit donc que l'ambassadrice accepte de la recevoir. Celle ci renouvela ses menaces, enjoignant Nassana d'abandonner l’enquête ou de se préparer à abandonner son poste. Nassana refusa et envoya l'ambassadrice se faire voir.

De son coté Dragan menait l'interrogatoire de Milo, et rusant parvint à obtenir de lui l'adresse de l'actrice.

FIN DE LA SÉANCE.


Séance du 15/09/15:

Spoiler: Afficher
Bien décidés à mettre Maïan hors d'état de nuire, l'équipe décide de se rendre à son appartement. Azurus prend position à bord d'un taxi conduit par Col'xilas afin d'avoir un clearshot sur l'appartement de Maian, situé juste sous l'appartement terrasse. Dragan, lui descendra en rappel du toit pour pénétrer dans l'appartement par les baies vitrées, couvert par Azurus et dés que Col aura piraté la domotique. Nassana se présentera elle devant la porte, utilisant son ID de spectre pour pénétrer à l'intérieur.

Le plan se déroule sans accroc mais, il n'y a personne dans l'appartement. L'équipe décide alors de fouiller celui-ci. De bons jets d'enquête de la part de Nassana, et le fait qu'elle sait ce qu'elle cherche (à cause de son passé) lui révéleront que les nombreuses œuvres d'art de l'appartement sont autant de trophées ou de mécanismes dédiés à se remémorer les victimes. C'est extrêmement subtil et seul un œil averti pourrait le déceler. De leur coté les autres membres de l'équipe scanne l'appartement cherchant peut-être un coffre fort ou un compartiment secret qui contiendrait les preuves de la culpabilité de l'asari. Mais c'est bien plus que celà qu'ils vont découvrir. A partir d'un mécanisme caché dans une sculpture du salon, un mur s'escamote pour s'ouvrir non pas sur une pièce cachée mais sur un ascenseur. Les PJ montent dans l'ascenseur et descendent durant de longues minutes. Lorsque les portes s'ouvrent, ils débouchent sur un couloir aux parois métalliques usées, une lumière blafarde s'allume au plafond au fur et à mesure de leur avancée dans le couloir. Pas de doute, ils sont dans les tréfonds de la citadelle, dans son cœur mécanique. A intervalle régulier, des bruits sourds de mécanismes vieux de milliers d'années se font entendre.

L'équipe progresse lentement, en restant sur ses gardes, jusqu'à arriver à une porte ouverte devant eux. Sur le coté le couloir continu plus loin dans l'obscurité. la pièce est un théâtre circulaire, meublé de gradins métalliques aux reflets cuivrés, le plafond est une coupole dont la voute est couverte de symboles qui semblent former un schéma électronique. Le théâtre semble d'un autre age, pourtant dans un coin, des sièges modernes, des tentures de soies et des coussins ont été installés dans les gradins. la scène au centre, surélevée d'à peine 1 mètre par rapport au sol est couverte de taches séchées de différentes couleurs. L'équipe procède à des prélèvements, mais l'origine des taches ne laisse aucun doute: il s'agit du sang de plusieurs espèces. Dans l'une de ses tâches, Nassana trouvera une broche cassée qu'Azurus identifiera immédiatement comme étant turienne.

Sur ces entrefaits, Maian arrivera escortée par 2 krogans armés. L'asari tentera une dernière fois de convaincre les PJ de son action: Elle a "offert le rôle de leur vie" aux victimes affirmera-t-elle. Mais l'équipe restera sourde aux minauderies de Maian. Le combat s'engagera rapidement, Col'Xilas piratant les armures des krogans et les empêchant de bouger tandis que Nassana se servira de ses pouvoirs biotiques et qu'Azurus infligera de gros dégâts aux krogans avec son fusil de sniper. De son coté Dragan, passera en mode furtif et achèvera un krogan, le frappant au défaut de l'armure.
malgré la puissance des krogan et de Maian, le combat tourne en la faveur de l'équipe et l'asari tente alors de fuir. Dragan la poursuit et la rattrape dans une salle cyclopéenne sur une passerelle surplombant de gigantesques machineries dégageant un bruit assourdissant. Ils échangent quelques coups mais Dragan se montre le plus agile et d'un coup de sa lame instaforgée tranche la gorge de Maian qui bascule dans le vide. Nassana arrive juste à temps pour voir le corps tomber et disparaitre sous un immense engrenage.

Lors de l'enquête du SSC qui suivra, l'équipe dénoncera auprès de sa hiérarchie le manque de rigueur du détective Dillar, celui-ci subira une enquête interne et sera viré du SSC. L’accès aux sous-sols de la citadelle sera muré et surveillé.

Quelques heures après celà les PJ recevront un appel de l'amiral Eldon, un cargo volus a repéré une corvette non identifiée dans le système Xe Cha. Il a immédiatement alerté une frégate turienne le PFS Avictum qui s'est rendu sur les lieux. L'amiral les envoie enquêter sur place et aider les turiens.

Chapitre IV: Tibor

Arrivé sur place, l'équipe découvre un système constitué de 4 planètes:

- Zada Ban: planète proche du soleil dont les mines sont exploités par des stations orbitale volus.
- Aphras: planète habitable mais non exploitée
- Tosal Nym: idem
- Vem OSca: géante gazeuse aux 35 satellites.

Col'xilas capte de nouveau l'étrange signal qu'il avait détecté sur Tau Volantis. Les premières données des volus indiquent que la corvette se serait dirigée vers Vem Osca. Nassana, le commandant en second et le capitaine de l'Avictum conçoivent un schéma de balayage de la géante gazeuse.
En travaillant sur un algorythme et en tenant compte du signal Col parvient à réduire la zone de recherche et au bout de deux heures, une station automatisée est localisé sur Tibor l'une des lune de Vem Osca.

L'équipe descend sur place et découvre le site du crash de la corvette. En explorant l'épave ils découvrent les corps gelés de l'équipage qui est mort dans le crash ou asphyxié aprés celà. Seuls 3 corps criblés d'impact et situés vers la sortie du vaisseau semble prouver que le crash n'a pas été accidentel. Selon Col les impacts pourraient venir d'une arme Geth.
Une fouille complète et le piratage du terminal du capitaine butarien permettra de découvrir des mails échangés entre Gorek (le capitaine butarien semble-t-il) et un certain Ando. Cet "Ando" serait le broker des butariens. De plus les geths sont clairement identifiés comme les commanditaires de l'attaque sur Tau Volantis.

L'équipe se rend alors à la base automatisé. Suspectant une présence geth, ils tentent une infiltration par les conduites d’évacuation de chaleur. Nassana tente sa chance seule, par le toit et parvient çà se faufiler par un conduit jusque sur un réacteur. Malheureusement, un soldat Geth a proximité la détecte et l'alerte est donné.

FIN DE LA SEANCE


Séance du 22/09/15:

Spoiler: Afficher
Rapidement c'est 4 soldats geth et un geth prime qu'ils doivent affronter. Nassana sera grièvement blessé face au Prime, tout comme Dragan qui parviendra tout de même à arracher la tête du Prime après un combat épique. Malheureusement, un dispositif d'autodestruction s'enclenche dans la poitrine du Prime forçant les PJ à fuir le complexe ! Durant ce temps, Col s'était dirigé vers la zone de stockage pour y découvrir le docteur T'Soni dans un cryotube. Devant l'explosion imminente, Col la sortira du tube et aidé d'Azurus la portera en sécurité.

Dehors, ils recevront une transmission du Saratoga leur indiquant que les drones de prospection geth lancés à pleine vitesse contre le vaisseau ont endommagé l'un des moteurs, et la frégate passe alors au dessus de leur tête alors que Snake tente d'éviter le pire en redressant l'appareil. Derrière eux la station explose dans un mini champignon atomique les sonnant tous sous l'onde de choc.

Lorsqu'ils reprennent conscience, ils se rendent compte que deux colonnes de fumée s'élève du désert de roche de Tibor: l'une provient du site du crash du Saratoga et l'autre, de leur navette! Les PJ retourne au saratoga et découvre rassuré que le vaisseau est globalement intact, mais une aile est totalement détruite. Le commandant en second est déjà en train de gérer les équipes de sécurité et de réparation. Avant de s'évanouir, Nassana donne l'ordre de lancer une opération de sauvetage pour Kryx, le pilote krogan de la navette. Dragan et Azurus à bord du Mako mène les recherches et retrouveront le krogan agonisant et couvert de rochers à plusieurs dizaines de mètres de la carcasse explosée de la navette.

L'Avictum débarquent des soldats sur le terrain et forme un périmètre de sécurité autour du Saratoga tout en transmettant le message de détresse de celui-ci. Quelques heures plus tard, un croiseur Galarien escorté de deux frégates arrive dans le système: Le Jaynara a été dérouté par l'Amiral Eldon pour protéger le Saratoga et l'équipe Geist. Et à raison car moins d'une heure aprés son arrivée, le relais s'activera mais aucun vaisseau ne sera détecté. Tous suspectent un vaisseau furtif geth et le Jaynara prend une position de défense autour de Tibor.

Le lendemain, un super cargo de l'alliance escorté par le croiseur Bellerophon arrive à Tibor. Le Saratoga sera ramené à la citadelle par le super cargo, tandis que l'équipe geist et le docteur T'Soni (conservé à l'infirmerie du Saratoga) seront rappatrié par le Bellerophon au plus vite.
A bord du croiseur de l'alliance, Nassana et Dragan recevront les meilleurs soins, tout comme le docteur T'Soni qui se réveillera enfin de son sommeil forcé. Interrogée, elle ne dira se souvenir que de peu de chose et ignore où est Javik Arsan. Elle se souvient des combats à la station de Tau Volantis et qu'il a été capturé mais rien de plus.

Le debrief de la mission aura lieu deux jours plus tard, devant le conseil de sécurité du MDC en présence de l'amiral Eldon et de Liara T'Soni.
Les PJ seront au premières loges pour suivre la réunion du conseil de sécurité qui tentent d'établir les faits. Pourquoi les geth ont-ils attaqués Tau volantis? Sont-ils les vrais instigateurs? Pourquoi ont-ils embauchés des organiques? Qui est le traitre? Doit on répondre militairement à cette aggression? et surtout, Que doit-on faire du docteur T'Soni puisque sa vie reste en danger?

Au final, aucune action ne sera décidée contre les geth, le traitre semble selon eux avoir fait partie de l'équipe de Tau Volantis et à soit disparu, soit été tué par les mercenaires butariens (hypothèse privilégiée au vu de l'élimination par les geth des butariens sus nommés).
Quand au cas de Liara T'Soni, le conseil décide de la confier aux seules personnes que l'on ne pourra jamais soupçonner de collaborer avec les geths: les quariens.
Bien sur, il faudra négocier avec les quariens et le conseil décide d'envoyer les PJ pour faciliter celà.

Chapitre V: La Flotte Nomade

L'arrivée à la flotte nomade se fait de façon un peu tendue. Les PJ sont isolés en zone de décontamination et doivent se séparer de toutes leurs armes et de leur omnitech. Nassana doit jurer ne pas se servir de ses pouvoirs biotiques quelqu'en soit la raison et l'enregistrement est envoyé à toute la flotte. Seul Col est heureux de retrouver pour un temps l'atmosphère exiguë et surpeuplée de la flotte nomade.

Enfin, ils sont emmenés par des commandos quariens pour rejoindre une petite salle où les attendent les membres du conclave. L'amirale Tali Shepard siège en tant que plus haut gradée de la flotte quarienne. A l'arrivée de Liara, les deux amies se jettent dans les bras l'une de l'autre et échangent quelques mots à voix basse. Puis le conclave prend la parole et demande aux PJ d'exposer les raisons de leurs demandes.
Après avoir entendus les arguments, les quariens prennent la parole, l'un après l'autre. Le concalve est composé de 3 "militaires" et de 3 "civils", la séparation est peu perceptible au début, mais au fur et à mesure les PJ comprennent que le conclave réuni ici est composé de membres de la flotte et du sénat de Rannoch. Et les avis de chacun font que la balance ne penche pas en faveur de la cause des PJ.
En fait, et c'est le pire, les arguments des quariens sont légitimes. L'attaque de cerberus après l'accueil du docteur Grimson, le fait que le conseil refuse toute représentation quarienne mais vienne leur demander de l'aide sans rien proposer en retour, la condamnation du conseil de l'attaque quarienne du système H327 contre les geth qui semble maintenant plus que justifiée, etc...

La position des PJ est précaire mais ils parviennent tout de même à convaincre l'un des militaires hostiles en insistant sur le coté humain de la demande: le docteur T'soni ne doit pas sacrifier sa vie pour de simples querelles politique. Ainsi le vote final est de 3 contre 3. Tali profite alors de son statut pour user de son autorité et forcer l'acceptation de Liara au sein de la flotte.
Mais les quariens apparaissent plus divisés que jamais...

FIN DE LA SEANCE
Dernière modification par arkhosh le mer. 30 sept. 2015 10:26, modifié 10 fois.

Avatar de l’utilisateur
arkhosh
Messages : 22
Inscription : jeu. 9 juil. 2015 10:46

Re: Ma Campagne de ME:NE

Messagepar arkhosh » mer. 26 août 2015 11:06

bon je m'excuse bien bas, mais je n'ai pas pris de note pour les 2 séances précédentes.

Nous avons joué un mini-scenar de mon cru "Tirs croisés" puis PFS Kelirion

pour le PFS Kelirion:
Spoiler: Afficher
mes PJ ont des suspicions envers Cerberus ou une organisation équivalente qui serait responsable de ce bazar. Ils ont également décidés de sauver l'IA du vaisseau et de la conserver sur le saratoga, celle-ci s'étant montré après tout plutôt coopérative.


séance du 01/02/16:

Spoiler: Afficher
Chapitre VIII: Urdnot Wrex

Alors que cela fait 10 jours que vous êtes revenus à la citadelle après les événements du PFS Kelirion, navire en perdition qui menaçait de s'écraser sur Joab, vous profitez d'un peu de temps libre. Dragan s'est absenté pour affaires personnelles sur la citadelle.

Un Krogan demande alors à vous voir et vous remet une datacard contenant uniquement un lieu et une heure. Col'Xilas tente d’examiner la carte pour en déterminer la provenance, mais sans succès, celle ci est totalement vierge à l'exception de ces 2 informations. Les héros décident de se rendre sur les lieux bien en avance et de truffer l'endroit, un entrepôt désaffecté du marché de Zakera, de micros et de caméra.

A l'heure indiquée, deux krogans en armure et lourdement armés se présentent mais se semblent pas agressifs. Nassana identifient leur marquages d'armure comme appartenant au clan Urdnot. Quelques minutes plus tard, après que les soldats aient sécurisé l’entrepôt, un autre Krogan entra. Vêtu d'un costume il se présenta comme était Thax Vigar, Ambasseur krogan sur la Citadelle. Il discuta avec les héros sur la situation politique actuelle sur Tuchanka, le peuple krogan étant divisé entre la coalition Krogane, progressiste et modérée et l'UTK, traditionaliste et radicale. La mort d'Urdnot Wrex, leader des Krogan et ami de Shepard, il y a quelque années dans un "accident" de navette avait mis un coup d’arrêt à l'expansion de la coalition. Thax Vigar leur apprit que l'Amiral Eldon allait leur demander de rouvrir l’enquête sur la mort de Wrex. Hors, même si les héros parvenaient à traduire en justice les vrais coupables, la citadelle ayant aboli la peine de mort, une peine d'emprisonnement de quelques dizaines d'années n'impressionnerait pas un krogan qui peut vivre 900 voire plus de 1000ans. De plus, si le procès se déroulait sur Tuchanka cela pourrait raviver les tensions et aboutir à une nouvelle guerre civile Krogan. Thax se lança donc dans une tentative de convaincre l'équipe Gheist de régler le problème à la source: éliminer les coupables. Il considérerait cela comme une faveur personnelle.

Après quelques instants de réflexions, et malgré le désaccord de Col'Xilas, Nassana accepta.

Le lendemain, l'amiral Eldon convoqua l'équipe et leur confia la tache de retrouver l'un des principaux suspect dans l’enquête de la mort de Wrex, un Krogan qui s'était volatilisé. Cela revenait à dire, de rouvrir l’enquête. Le krogan, un mercenaire nommé Garn Relek, qui était resté sous les radars pendant toutes ces années, était impliqué dans une enquête sur un quintuple meurtre sur la planète Zorya.

Les héros partirent pour Zorya, une planète mineure située dans l'espace Volus. Là ils interrogèrent l'inspecteur Turien chargé de l'affaire, qui leur apprit que l'ADN de Relek avait été retrouvé sur les lieux. Un rapide coup d’œil sur place, révéla un règlement de compte plutôt musclé, à base de fusil automatique de gros calibre, bien dans la veine d'un krogan. Les victimes étaient Travus Donirian et 4 de ses hommes de main. Tous turiens, ils étaient impliqués dans un trafic de sable rouge, une puissante drogue. Une enquête minutieuse leur permit de découvrir que le principal concurrent de Donirian était un volus, Plin Ostra, magnat d'une compagnie d'import/export, soupçonné mais jamais condamné, Ostra employant un régiment d'hommes de paille.
Nassana se rendit à la prison où l'un des lieutenants encore en vie de Donirian avait été "interrogé" par la police turienne. Le turien, Seculio, avait un bras cassé et de multiples contusions, néanmoins, il vit la visite d'un Spectre comme une opportunité. Il proposa un accord à Nassana: si elle acceptait de le sortir de là et d'asseoir son emprise sur le cartel de Donirian, qui n'allait pas manqué de sombrer dans une guerre de succession, alors il l'aiderait dans son enquête. Nassana, accepta une fois de plus contre l'avis de Col'Xilas, qui retourna sur le Saratoga afin de ne pas être impliqué dans ce qui allait suivre.
Seculio, se mit alors à table et confirma les doutes des héros: Ostra était derrière l'attaque.

Nassana fit sortir Seculio de prison et accompagnée de Kryx le pilote krogan et de Vonus, elle escorta le turien à une réunion des autres lieutenants du cartel. Jouant le bluff à fond, le spectre et son équipe intimidèrent les autres lieutenants qui acceptèrent de se retirer de la course au vu des appui que Seculio avait rassemblé. Le statut de spectre de Nassana, un passage à basse altitude du Saratoga, et le sourire de Kyrx suffirent à convaincre les plus réticents. En remerciement, Seculio fournit à Nassana des coordonnées vox au cas où elle aura besoin d'aide sur Irune, là où Ostra se terrait. De plus, les deux discutèrent de l’intérêt d'avoir une frégate furtive lorsqu'un trafic de drogue est impliqué...

L'équipe quitta Zorya et se rendit sur Irune. Présentant directement son statut de Spectre, Nassana tenta l'intimidation et cela fonctionna. Ostra tenta de noyer le poisson, jamais ne s'incriminant, en se cachant derrière son statut d’honnête commerçant. Mais au final, il accepta, de bonnes grâces de "faire jouer ses contacts" afin de retrouver Relek.
Quelques heures plus tard, l'équipe reçu une communication d'Ostra leur indiquant que ce dernier avait contacté un courtier en mercenaire pour embaucher Relek, et que celui-ci avait accepté. Relek souhaitait néanmoins rencontrer son employeur en personne, sur la planète Erinle, dans le système Osun, dans la nébuleuse du Sablier, dans les systèmes Terminus.

Le rendez vous était fixé dans un des hangars de stockage d'une usine de traitement d'iridium. Relek avait spécifié que l'employeur ne devait pas venir avec des asaris ou des krogans mais qu'il pouvait venir escorté de 2 gardes du corps. Au rendez vous, Col'Xilas se fit passer pour l’employeur escorté de Vonus et d'un marine du Saratoga. Nassana et Kryx restèrent dans la navette. Relek arriva avec 30 min de retard escorté par 2 vortchas.
Col tenta en vain de demander à Relek de se rendre et un combat s'engagea. Nassana et Kryx, sortant de la navette tentèrent de bloquer la fuite du krogan, mais virent alors les 2 vortchas s'élever au dessus du sol avant de se faire briser la nuque. En se désactivant, un camouflage optique révéla un krogan en armure lourde qui tenait les vortchas à bout de bras. Il pénétra à l'intérieur du bâtiment alors que la navette de l'équipe explosa projetant au sol Nassana et Kryx.

A l'intérieur du bâtiment, Col gela Relek tandis que Vonus enchainant les tirs lui explosa une jambe à coup de fusil de sniper. Mais soudain un autre krogan se matérialisa devant eux et une singularité se forma entre eux leur infligeant de gros dégâts. Mais Col ne lâcha rien et parvint à utiliser son omnitech pour enflammer le krogan et l'immobiliser. Sous les yeux ébahi du Quarien, le krogan parvint tout de même à bouger et se re-camoufla. Nassana arrivant à l'intérieur lança une stase sur Relek qui le maintint à terre. Les héros sortirent du bâtiment pour échapper au foudre de guerre krogan, trainant derrière eux Relek dans sa stase, pensant alors que les deux krogans travaillaient ensemble...

A peine avaient-ils fait quelques pas qu'une explosion les souffla: une bombe placée au dessus de la porte du hangar. Les héros furent peu touchés, leur bouclier encaissant le souffle de l'explosion, mais Kryx et le marine ne purent en dire autant car ils sortirent en dernier. Le marine ne survécu pas et Kryx était une fois encore en mauvais état. Alors que les héros se relevaient la stase prit fin et une détonation eu lieu et la tête de Relek explosa. A 50m de là, sur une plateforme à 12 mètres du sol, le foudre de guerre se tenait couché un fusil de sniper entre les mains...

FIN DE LA SEANCE
Dernière modification par arkhosh le jeu. 4 févr. 2016 13:14, modifié 1 fois.

Avatar de l’utilisateur
arkhosh
Messages : 22
Inscription : jeu. 9 juil. 2015 10:46

Re: Ma Campagne de ME:NE

Messagepar arkhosh » mer. 26 août 2015 11:06

réservé ;)

Avatar de l’utilisateur
arkhosh
Messages : 22
Inscription : jeu. 9 juil. 2015 10:46

Re: Ma Campagne de ME:NE

Messagepar arkhosh » mer. 26 août 2015 11:07

réservé ;)

Avatar de l’utilisateur
Renaud
Administrateur du site
Messages : 519
Inscription : jeu. 26 mars 2015 12:53
Localisation : Rennes (35)

Re: Ma Campagne de ME:NE

Messagepar Renaud » mer. 26 août 2015 11:46

Très sympa ! J'aime beaucoup les petites choses que tu as ajouté pour donner un peu plus de vie à bord et pour t'approprier l'histoire.

Il y a un gros travail de rédaction, j'ai cru au début que c'était du play by email. Chapeau !
J'ai hâte de lire la suite du coup :)

Par ailleurs, je serais intéressé de connaitre les grandes lignes de tes scénarios personnels.

Avatar de l’utilisateur
arkhosh
Messages : 22
Inscription : jeu. 9 juil. 2015 10:46

Re: Ma Campagne de ME:NE

Messagepar arkhosh » mer. 26 août 2015 13:38

merci !

oui l'intro était totalement rédigée. Je procède comme çà dans tous les JDR que je maitrise depuis quelques années. Le but est vraiment de plonger les joueurs (2 sur 4 n'ont jamais joué au jeu vidéo) dans une ambiance, puis de leur laisser de plus en plus de liberté sans les lâcher dans un univers immense sans qu'ils sachent quoi faire. J'écris la situation, le "début de l'histoire", je pose les petites roues du vélo si tu préfères et puis après c'est aux joueurs d'écrire la suite, sans les petites roues quand ils se sentent prés. Oui, çà demande un peu de boulot mais paradoxalement mes monologues d'intro impliquent plus les joueurs :D

Et puis, je suis un Meujeuh descriptif: pour moi ce sont les détails insignifiants qui donnent vie à une scène. Comme on dit: "le diable se cache dans les détails"

Pleins de choses à bord du Saratoga sont venues en cours de jeu (je n'avais strictement rien écrit là dessus), ton boulot est génial dans le sens où tu as créé des PNJ qui ont une personnalité et une profondeur, après, suffit au MJ de réagir aux actions de ses joueurs, d'appuyer un peu sur un trait de caractère, et la magie opère ;) Je me suis laissé aller dans un clin d'oeil à StarTrek avec le doc Galarien, car j'ai senti que le joueur était à l'aise et que çà allait fixer le moment autour de la table,

pour mes scénars, pour l'instant j'ai pas commencé à écrire, mais j'ai une trame qui commence à se mettre en place dans ma tête:

Spoiler: Afficher
Les PJ enquêtent sur un objet spatial non identifié (peut-être l'un de ceux que mes PJ ont détectés lors du voyage vers Tau Volantis, à voir). L'objet dérive dans l'espace, et il s'avère qu'il s'agit d'une épave. Un morceau d’épave pour être précis, qui vient d'un très gros vaisseau : la partie arrière d'un croiseur prothéen. L'exploration de l'épave pourra donner une ambiance à la Alien I, avec un dérèglement des instruments qui empêche de voir à plus de 10m des signes de vie par exemple, des bruits suspects, des portes qui s'ouvrent toute seule, des compartiments encore pressurisés contenant des corps momifiés de prothéens morts depuis 50.000 ans,etc...
Et puis les PJ pourraient découvrir des traces d'activités, des consoles réactivées, des câbles reliés à des systèmes de l'épave, brefs des traces d'activité récentes, mais sans jamais croiser personne ou un quelconque indice, jusqu'à ce qu'il trouve les corps d'une équipe de Cerberus par exemple tués et transformés en zombies par des geths. Après cela les choses s'accélèrent, ils affrontent des geths et pourront découvrir que les geth travaillent avec un organique, sans pouvoir en déterminer la race exacte. (il ne le verront jamais, mais un journal de cerberus pourrait par exemple mentionner "qu'IL dirige les geth", "IL semble comprendre la technologie prothéen", "IL a réactivé le système de survie"). Le scenario se finirait sur la surcharge des moteurs par les geth pour effacer toutes traces, et éliminer les troubles fêtes en même temps: séquence évasion, sprint et pilotage pour survivre à la destruction.
Derrière çà, rapport au conseil qui refusera de les croire vu qu'ils n'apportent aucune preuve matérielle...

j'ai vraiment envie de faire comme dans mass effect I: que tout les éléments du puzzle soient devant eux mais qu'ils soient incapable de les mettre dans le bon sens avant le moment critique. :mrgreen:

Avatar de l’utilisateur
Renaud
Administrateur du site
Messages : 519
Inscription : jeu. 26 mars 2015 12:53
Localisation : Rennes (35)

Re: Ma Campagne de ME:NE

Messagepar Renaud » mer. 26 août 2015 15:10

Spoiler: Afficher
Ton idée se rapproche un peu du scénario "PFS Kelirion", avec cette idée de vaisseau fantôme. J'ai toutefois une question : pourquoi diable les Geths / Prothéens iraient sur une épave vieille de 50.000 ans ?

arkhosh a écrit :merci !
j'ai vraiment envie de faire comme dans mass effect I: que tout les éléments du puzzle soient devant eux mais qu'ils soient incapable de les mettre dans le bon sens avant le moment critique. :mrgreen:


C'est exactement l'idée de la première partie de ma campagne, la partie "Prodrome". Mais il faut faire très attention, car les joueurs sont souvent plus malin qu'on ne le pense ! Il faut vraiment donner les informations au compte goûte et de manière décorrélées, sans quoi ils peuvent découvrir le pot-aux-roses avant le moment que tu auras choisit pour la "grande révélation" !

Dans le cadre de ma campagne, cette révélation sera faite sur Omega, par Aria, après que les joueurs se soient rendu sur la citadelle détruite. En arrivant sur Oméga, ils ne sauront toujours pas réellement ce qui s'est passé et devraient normalement soupçonner les Geth.

Du coup, parler de Prothéens est très dangereux. Toujours dans le cadre de ma campagne, le sujet est évacué au premier scénario. On pose l'idée qu'il existe encore un Prothéen (Javik) et que le pauvre gars s'est fait kidnappé par les Geths. Point. Ensuite, je n'en parle plus, histoire que les joueurs finissent même par oublier les Prothéens. L'idée est vraiment de détourner l'attention sur les Geth et les Butariens pour garder l'effet de surprise.

Même en faisant ca, les joueurs perspicaces ou paranos peuvent déjà émettre des hypothèses sur les Prothéens. C'est arrivé à ma table, sur le premier scénario avec l’enlèvement de Javik. Un joueur a émis l'hypothèse que les Prothéens pouvaient être derrière l’enlèvement de Javik et Liara. Heureusement, les autres joueurs ont trouvé l'idée totalement stupide, car impossible : Javik est le denier Prothéen de son espèce. D'ailleurs, lorsque tes joueurs retrouveront Liara, n'hésite pas à insister sur la partie "Mystification" que je présente dans le livre sur l'univers. Elle pourra raconter avec force détails tous les sites qui ont été fouillés, sur l'indication de Javik, pour tenter de retrouver des Prothéens vivants. Le tout sans succès.

Avatar de l’utilisateur
arkhosh
Messages : 22
Inscription : jeu. 9 juil. 2015 10:46

Re: Ma Campagne de ME:NE

Messagepar arkhosh » jeu. 27 août 2015 07:31

Spoiler: Afficher
oui le scenar se rapproche du PFS Kelirion mais je compte les faire jouer espacer de plusieurs séances et je ne compte vraiment pas mettre la même ambiance, le kelirion sera plus une mission sauvetage dans la tête des PJ alors que là ça sera vraiment alien.

pourquoi ils iraient sur cette épave? c'est une bonne question. comme je l'ai dis ce n'est pour l'heure qu'une idée de scénar qui se met en place dans ma tête, mais on pourrait imaginer que c'est pour récupérer des données.
- Que le vaisseau soit une sorte de vaisseau éclaireur détruit par les moissonneurs mais qui a pu récupérer des données sur les moissonneurs avant d'avoir été détruit.
- ou alors qu'il transportait des schémas d'une arme pour combattre les moissonneurs.

Pour brouiller un peu plus les pistes, on pourrait même partir sur un vaisseau plus vieux, qui appartiendrait à la race qui précédait les prothéens, ceux ci avaient commencé à l'étudier mais la guerre contre les moisssoneurs les a interrompus. comme çà pas de relation directe avec les prothéens.

Avatar de l’utilisateur
Renaud
Administrateur du site
Messages : 519
Inscription : jeu. 26 mars 2015 12:53
Localisation : Rennes (35)

Re: Ma Campagne de ME:NE

Messagepar Renaud » ven. 28 août 2015 07:59

Désolé pour nos lecteurs, ca fait un peu discussion de sourds muets toutes ces sections "SPOILERS" :)

Spoiler: Afficher
OK, je vois. L'idée peut effectivement être sympa. Mais je pense qu'il faut oublier les Moissonneurs. Pour les Prothéens, la préoccupation principale est de prendre la main sur les espèces de ce cycle et de rebâtir leur propre civilisation. Si tu veux te placer dans le contexte du Prodrome, c'est plutôt la dessus qu'il faudrait axer la raison pour laquelle les Prot sont intéressés par cette épave. Je n'en dit pas plus pour ne pas brider ton imagination :)

Avatar de l’utilisateur
arkhosh
Messages : 22
Inscription : jeu. 9 juil. 2015 10:46

Re: Ma Campagne de ME:NE

Messagepar arkhosh » mer. 30 sept. 2015 09:51

Mise à jour des compte-rendus de partie ;)


Revenir à « Scénarios »

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 0 invité