Page 1 sur 1

Une question bête

Publié : lun. 30 mars 2015 06:19
par Garrus
Bonjour,

j'ai lu le supplément "Guide du joueur Asari" ce week-end, mais en version MJ, dans le bouquin sur l'univers donc. Il y a 2 ou 3 idées que j'aime beaucoup et que je vais utiliser dans un scénar maison je pense. Sinon, je trouve l'ensemble vraiment excellent, comme le reste de ta production. Bravo, ca claque !

Sinon, j'avais une question un peu bête concernant les serments des probatrices. L'idée d'en avoir ajouté quelques un est très bonne et le style utilisé colle bien à l'idée que je me faisais d'un code ancien et sans doute un peu dépassé. Par contre, je ne suis pas certain de comprendre le sens exact de tous les serments :oops:
Ce n'est pas forcement très grave, mais bon... En fait, c'est surtout le neuvième qui me semble obscur. Je pense que ca fait référence au fait que les Probatrices renoncent aux biens matériels, c'est bien ca ? Désolé si ma question semble un peu bête... :(

Re: Une question bête

Publié : lun. 30 mars 2015 07:44
par couleuvre
Si je peux donner mon interprétation, comme je lis le commandement cela concerne effectivement les biens matériels mais également les proches/la famille.
Spoiler: Afficher
En image, selon explique la facilité de samara à tuer sa propre fille dans ME2


"Rien ne m'est plus, plus ne m'est rien."

PS : j'adore ce nouveau forum ! joli travail

Re: Une question bête

Publié : lun. 30 mars 2015 08:23
par Damien Pinel
En effet, cela signifie deux choses :
- Rien ne m'est plus : j'abandonne toutes mes possessions terrestres lorsque j'embrasse la carrière de Probatrice
- Plus ne m'est rien : j'abandonne également l'idée de gain personnel à compter de ce jour, je ne chercherai plus l'enrichissement personnel, de quelque manière que ce soit.

Pour information, c'est une maxime qui peut être trouvée gravée sur un mur du château de Blois, elle appartient à Valentine Visconti, une princesse milanaise du début du XVème Siècle. Un tome de la BD Sambre en reprend également la partie "Plus ne m'est rien".

La partie sur les relations familiales, amicales, amoureuses est dans le huitième serment :
Huitième serment
Je n'ai pas d'amour, je n'ai pas de famille, je n'ai pas d'ami. Je fais de la Déesse mon amour, de l'Ordre ma famille, et des étoiles mes amis.

Re: Une question bête

Publié : lun. 30 mars 2015 08:35
par Renaud
Damien est l'auteur des serments, je n'ai en effet pas assez de verve pour écrire quelque chose d'aussi littéraire :(

Mais pour le coup, il s'est peut-être un peu enflammé ! :D
Je me doutais que ce serment semblerait particulièrement sibyllin... Mais vous avez maintenant la version décodée par l'auteur lui-même !

Ce à quoi tu fais référence Couleuvre est plutôt lié aux seconds et huitième serments.

Content que le nouveau forum de plaise !