Alternatif : Quariens et Geths

Discussions sur l'univers spécifique de Mass Effect : Nouvelle Ère.
Avatar de l’utilisateur
lucas
Messages : 8
Inscription : sam. 18 févr. 2017 10:27

Alternatif : Quariens et Geths

Messagepar lucas » sam. 18 févr. 2017 14:49

Bonjour !

Tout d'abord : j'aime beaucoup (1) l'idée de faire un JDR mass effect et (2) l'implémentation actuelle ; le système de jeu semble/est simple et efficace, et le travail réalisé est colossal.
Pour me présenter rapidement, je fait du JDR depuis quelques années, j'ai conçu quelques systèmes de jeu et univers associés, surtout à propos de medfan et de scifi.
Les jeux Mass Effect sont parmis mes références en matière de scifi, et l'idée de faire du JDR dessus me trotte depuis longtemps ; récemment un ami m'a parlé de Nouvelle Ère, j'ai été très agréablement surpris.

Évidemment, comme je suis un gros fan de Mass Effect et que je m'apprête à faire jouer quelques personnes sur ce JDR, j'ai adapté à ma sauce quelques détails histoire que le background colle mieux à l'idée que je me fait du post Guerre du Dernier Cycle.
Dans ce post, je présente mon adaptation de l'axe quarien & geth, déjà motivé ici par l'auteur. l'OP (Murph) profitera de la discussion pour donner plein d'idées sympas.

Pour résumer grossièrement : si dans NE les quariens et les geths se tapent encore dessus,
c'est parce que la paix idyllique, c'est chiant quand on joue des bourrins diplomates qui gagnent leur pain en réglant des problèmes.

L'argument tiens la route ; je suis entièrement d'accord avec ce principe, car rien en JDR n'est plus chiant qu'un monde où tout va bien. Cependant, je trouve plus intéressant d'explorer la suite de l'histoire des quariens et des geths, plutôt que la répéter,
dans le sens où tous ce qu'à fait Shepard dans ME3 est ignoré, laissant aux joueurs le soin de trouver la solution au problème.
Tout l'intérêt de ce post est de montrer comment continuer l'histoire des quariens et des geths, (1) en restant le plus parcimonieux possible
et (2) en apportant un terrain de jeu intéressant pour les membres du GEIST.


1. Les retombées de la Guerre du Dernier Cycle
Je considère que Shepard aura réglé le conflit Quarien/Geth en obtenant la paix et la réconciliation.
Je considère également la première des trois fins principales de ME3. J'ai adoré les fins, les problèmes qu'elles apportent, et les questions qu'elles posent. L'opposé du mal est-il bon par nature ? Remplacer le mal, oui, mais par quoi ? La procrastination est-elle une solution pour des problèmes critiques ?

A. Patch de la fin «destruction»
En théorie, l'onde de choc causée par le crucible doit détruire toute intelligence artificielle dans la galaxie,
donc les Geths. Ce point a la regrettable propriété de réduire drastiquement l'importance de l'axe Quariens ET Geths :)

Pirouettes scénaristiques permettant d'expliquer leur survie :

  • Éviter physiquement la collision avec l'onde, ou du moins d'entrer en collision avec elle lorsque son énergie est faible, et donc d'éviter la suppression totale de l'intelligence artificielle.
  • Considérant le lien entre Sovereign et les Geths, il est possible que le premier ait donné au second un moyen de résister à ce genre d'attaque, justement pour pouvoir utiliser les geths lors d'une attaque généralisée sur les espèces spatiopérégrines. Sovereign ne savait pas encore exactement à quoi s'attendre, et perdre son armée Geths juste à cause d'une bombe anti-intelligence artificielle comparable à celle du crucible l'aurait fait passé pour un incompétent (si ça ce trouve, c'était déjà notoire chez les moissonneurs, et il devait justement faire ses preuves durant cette mission).
  • Si Sovereign comptait réutiliser les Geths pour moissonnage futur (comme les protéens/récolteurs), mieux vaux donner à ces derniers des technologies leur permettant de rester en attente pendant 50000 ans. Au hasard de quoi faire des backup résistants à des problèmes de sursaut gamma. Les effets de l'onde de choc du crucible pourraient être diminués avec ces backups.
  • Des Geths qui voudraient éviter l'extinction pourraient tout à fait avoir prévu un back up pour ce genre de problème. La nature de l'onde de choc est inconnue, mais si elle n'abîme pas les programmes qui ne sont pas intelligents, cela veut dire qu'elle détecte l'intelligence non biologique, et donc qu'elle peut être trompée.

Il est possible de dériver la solution trouvée par les geths sur les autres espèces en considérant (1) une communication de la solution des geths vers leurs nouveaux alliés ou (2) une solution convergente/indépendante.

Personnellement, j'ai pas encore choisi mon explication préférée.



B. À propos de Shepard
Rien à voir avec les quariens et les geths, mais la mort/disparition de shepard a l'avantage de le faire disparaître,
et donc de proposer une figure de légende pour la nation, qui peut être manipulée à souhait par les gouvernements pour accélérer le rétablissement le l'ordre.
Et ça explique aussi pourquoi personne ne sais ce que sont les moissonneurs et pourquoi ils sont venus casser la gueule à tout le monde : shepard est le seul à avoir eu le fin mot de l'histoire.
La paranoïa à propos de vaisseaux extra-galactiques géants destructeurs est réelle pour nombre de personnes.


2. L'évolution jusqu'à aujourd'hui
Les Quariens vivent main dans la main avec les Geths, on est heureux, youpie.
Quelques réactions possible à la paix côté quarien :
  • on ne devrait pas faire la paix, les geths ne méritent que la destruction
  • va pour la reconstruction, mais sans leur aide, qu'ils retournent d'où ils viennent, on ne veut plus les voir
  • va pour la reconstruction, mais ils aident, et ensuite ils se cassent
  • va pour la reconstruction d'une société où ils pourront s'intégrer sous certaines conditions
  • reconstruction + intégration complète : une nouvelle civilisation alliant biologique et IA est possible

En gros, on a un gros spectre de ressenti, et tous ces points de vue existent encore aujourd'hui. La reconstruction s'est faite avec les Geths, qui sont toujours là,
au grand dam de ceux qui ne veulent pas d'eux, ou, pire encore, qui soupçonnent les Geths d'avoir aidé à créé une société qui nécessite de leur présence (éliminant ainsi la possibilité de les exclure plus tard).
Côté Geths, il semble quele dernier cas serait favorisé (ils ont visiblement envie de renouer avec leurs maîtres, de les aider à reprendre leur vie normale).
Les Geths semblent unis pour cette objectifs, mais ils se rendent compte de la diversité des points de vue Quariens.
Aussi, deux courants s'affrontent dans les méandres de leurs pensées : suivres les Quariens, ou les guider. L'un va lentement vers des objectifs définit par les Quariens, donc en contradictions.
L'autre est trop rapide pour ces derniers, ce qui augmente le risque de guerre civile.

De plus, la nouvelle génération de Quariens, dite génération G car ayant toujours connu la paix avec les Geths,
cause beaucoup de problème. À l'image d'internet pour les humains, la présence des Geths dans une société nouvelle créé un décalage inter-générationnel,
entre les vieux qui s'adaptent et les jeunes qui ont déjà déclaré has been des usages encore nouveaux.

L'influence des Geths sur la jeune génération est énorme : si les Geths aident les Quariens en intégrant leurs combinaisons,
les jeunes découvrent vite les avantages d'être en permanence en contact avec l'esprit de la ruche.
Je note comme il est facile de transposer l'histoire de l'humanité et l'apparition d'internet sur ce cas Quarien/Geth ;
je vois d'ici les gros titres sensationnalistes : «Les jeunes toujours connectés ont un cerveau différent !», «Les jeunes sont formattés par les Geths !».



A. Classification officielle des points de vue
On met souvent en opposition les fondamentalistes, le plus souvent ceux ayant connu la guerre contre les Geths et abreuvés par l'histoire de la rébellion Geth,
et les fusionistes, très représentés par la génération G qui n'a connu les Geths que comme un allié loyal quoique abscons sur certains points.

Fondamentalistes
Les fondamentalistes souhaitent conserver la différentiation entre espèces : il y aura toujours Quariens et Geths.
On peut être copains, on peut coexister dans une société commune, mais chacun sa chambre et les espèces seront bien gardées.

On distingue souvent les fondamentalistes intégratifs et dissociatifs : les premiers veulent une société unie, inspirée de Rannock dans ses derniers instants de gloire historique,
et les seconds que les Geths se cassent ailleurs (après avoir aidé à reconstruire), éventuellement en conservant contact pour commerce et alliance future.

Fondamentalistes
Les fusionistes au contraire imaginent l'apparition d'une seule espèce (ou, pour les plus intégristes, se vantent déjà d'en faire partie),
qui allierait le meilleur du biologique et de l'informatique, on parle alors plus généralement de transpécisme.
C'est de cette position que naîtra la philosophie Quarthes, un mélange de principes sur cette espèce ultime idéalisée et de l'absconse philosophie Geth.

En d'autres termes, la philosophie Quarthes rejoins les problématiques de l'augmentation des corps biologiques, débats déjà bien avancés dans d'autres civilisations,
par exemple avec le transhumanisme chez les humains. Et quand on veut référer à tout ce petit monde, on parle de transpécisme.

On distingue souvent les fusionistes plats et les fusionistes quarthes. Les premiers sont les plus mesurés dans leurs propos : si il est possible que l'espèce existe un jour, ce n'est pas encore le cas et c'est difficile à imaginer. La fusion se fera sur le long terme, et c'est pas la peine de presser la société.
En d'autres termes, les fusionistes plats souhaitent d'abord créer une société pour Quariens et Geths, qui soit compatible avec la notion d'espèce unique.
Les fusionistes Quarthes au contraire veulent construire la société pour cette espèce unique (souvent en considérant qu'ils en font parti),
car ils jugent les concepts de Quariens et Geths déjà dépassés : pas besoin de perdre de temps avec une séparation arbitraire.


3. Aujourd'hui
La génération G a bientôt 20 ans, et prêche les philosophies Quarthe,
ou plus généralement du transpécisme. La génération G introduit volontiers les Geths dans toutes les tâches possibles,
et même dans leurs corps. «si a 10 ans t'as pas ton Geth intégré grâce à un module dans ton corps,
t'as raté ta jeunesse et t'es juste bon à fayoter auprès des vieux croûtons avec leurs histoire de guerre vieille de 1000 ans
».

Bien sûr, tous les Quariens de moins de 20 ans ne sont pas fusionistes quarthes, tous les adultes de plus de 40 ans ne sont pas fondamentalistes dissociatifs,
et tous les Quariens qui refusent d'avoir un Geths dans leur combinaison ne sont pas contre le fusionisme.
Tout n'est que nuances de gris, et à chaque fois que viens le moment de prendre des décisions, il y a des problèmes sociaux importants.
Et dans le tas, surtout sous l'influence de personnages connus (je pense à Tali Vas Normandy ; difficile d'imaginer qu'elle ne soit pas impliquée vu qu'elle a participé à l'élaboration de la paix),
il y en certains qui aimeraient une aide extérieure pour aider à stabiliser tout ça.

Un autre point de vue de la chose : les Quariens passent d'une période de nomadisme pauvre et incertain à une économie d'abondance, notamment grâce au savoir-faire Geth.
Comment opérer la mutation sans perdre sa culture, sans sombrer dans les réformes infinies et en évitant la guerre civile ?



4. Évènements supplémentaires
A. Relations avec les Galariens
Vu l'intérêt pour la technologie des Galariens, il est difficile d'imaginer qu'ils restent insensibles aux évolutions de la société bio-IA.
Je compte personnellement intégrer des relations difficiles voires conflictuelles entre les Galariens et les Quarthes.
Il n'est pas fou qu'une équipe de recherche galarienne ait été sommée de capturer des Quarthes pour étude ;
ils ont échoué, les Quarthes et les Galariens sont maintenant en guerre froide, les Quarthes imaginant que les Galariens veulent mettre au point un génophage pour Quarien,
et les Galariens convaincu que la nouvelle société Quarienne/Geth cache des secrets colossaux.


B. Relations avec l'espace concilien
Quand une grosse puissance arrive sur le plateau, avec des idées nouvelles, des objectifs indéfinis et l'impression que rien ne peut lui résister,
on peut comprendre que l'espace concilien est réticent à l'idée de reconnaître l'importance des Quariens/Geths/Quarthes.
«Qu'ils soient d'accord entre eux avant tout, avant de venir demander une ambassade… ou une place au Conseil !»

Historiquement, seuls les Quariens étaient réellement reconnus. Les Geths étaient une menace mystérieuse.
Aujourd'hui, pourquoi changer ? Les Quarthes ne sont pas assez pour prétendre diriger une espèce qui se déchire de l'intérieur, et politiquement,
donner une place à ceux qui ont aidé les moissonneurs, ça plaira moyen à l'opinion publique, notamment les humains qui les ont bien pris sur le coin de la goule.
Les seuls Quariens acceptés dans les organes officiels sont donc ceux qui sont de vrais Quariens :
ils ont une protection environnementale, quand on l'enlèvent ils meurent d'un rhume, et quand on parle de Geths ils parlent nostalgiquement de Rannock.


5. Implications sur les règles
Peu, voir pas d'implications sur les règles : les relations conflictuelles avec l'espace concilien empêche un Quarien intégrant un Geth d'intégrer le GEIST.



6. Le mot de la fin

L'histoire des quariens et des geths est, selon moi, la plus réussie de Mass Effect.
Sa portée est immense, pose des questions importante tant sur l'exploitation de l'intelligence artificielle
que sur son intégration dans un monde où l'organique n'est qu'une manière d'atteindre la conscience.
Je remarque aussi, en explorant un peu, que c'est finalement la société quarienne que l'on connaît le plus,
celle qui est la plus traité dans tous les jeux Mass Effects. Les autres sont littéralement survolées (celle des turiens, des humains),
ou seule leur histoire et quelques points importants sont abordés (asari, krogans).
Du moins c'est l'effet que ça me fait, d'autant que je n'ai que joué au jeux vidéos ; Nouvelle Ère est mon premier produit dérivé.

Quoiqu'il en soit, j'espère que ce post donnera des idées, qu'il inspirera des axes de réflexion et des réponses,
Have fun !


TL;DR: Les quariens et les geths sont alliés, et apprennent ensembles à former une société malgré la diversité de point de vue sur la société qu'ils doivent former, ensemble ou pas, unis ou pas. Les opportunités sont gigantesques dans un monde tiraillé entre les traditions prudentes et les changements nécessaires pour s'assurer un futur stable.

Avatar de l’utilisateur
Tatsuya
Messages : 16
Inscription : ven. 7 oct. 2016 01:55
Localisation : Orléans

Re: Alternatif : Quariens et Geths

Messagepar Tatsuya » dim. 19 févr. 2017 17:48

Je plusoi :!: :!: :!:

Très bon développement de ta par et je trouve que c'est très cohérent avec le BG de ME et de ME:NE

Et j'apprécie le rapprochement (et la critique) sur l'homme et les nouvelles technologies et le transhumanisme.

Les possibilités qu'offres cette version de l'histoire en terme de scénarios sont immenses. Comme les Galariens mentionnés ou bien les mouvements pour le transpecisme des autres espèces qui peuvent soit essayer d’influencer leurs gouvernements soit le conseil soit de devenir des mi-Geth mi-(nom-de-l'espèce) dans l'illégalité ...

J'adore :)

Avatar de l’utilisateur
Renaud
Administrateur du site
Messages : 500
Inscription : jeu. 26 mars 2015 12:53
Localisation : Rennes (35)

Re: Alternatif : Quariens et Geths

Messagepar Renaud » lun. 20 févr. 2017 09:05

Bonjour et un grand merci pour avoir partagé ta vision du back-ground de ME:NÈ. Tout cela est effectivement très intéressant et ne manquera pas de passionner certains membre de la communauté, comme c'est déjà le cas juste au dessus ;)

Si tu continues à travailler sur ce back-ground, n'hésite pas à venir mettre à jour cette page pour ceux qui voudraient suivre cette version de la destinée des Quariens et des Geth. Ca pose toutefois un gros problème pour suivre la trame de fond de ME:NÈ, mais il est surement possible de raccrocher les wagons autrement, ou plus simplement de ne pas tenir compte du BG "officiel" !

Bonne continuation et à nouveau, n'hésite pas à mettre à jour si tu avances sur ce sujet.

Avatar de l’utilisateur
Stal
Messages : 86
Inscription : mar. 28 juin 2016 12:09

Re: Alternatif : Quariens et Geths

Messagepar Stal » dim. 9 avr. 2017 13:26

Ultra intéressant. Mais j'ai quand même des questions ?

Les Quariens restent-ils nomades ?
Peut-on voir des nouvelles colonies sur Rannoch ?
Voit-on des Quarthes dans différents lieu (citadelle, Omega, ...) prônant une réconciliation avec les Geths ?
Les Quarthes ont-t'ils toujours besoin d'un casque ?
Comment fonctionne la fusion Geth/Quariens ? Ils mettent la conscience d'un geth dans un module sur leur tenue ?
Cela leur permet-il après de communiquer ?
Comment les Quarthes sont traités dans l'espace concilien ?
Tous les geths sont-ils "gentils" ou une poignée reste "dissidente" ?

Avatar de l’utilisateur
Fenelion
Messages : 44
Inscription : mer. 19 avr. 2017 12:35

Re: Alternatif : Quariens et Geths

Messagepar Fenelion » jeu. 20 avr. 2017 20:17

Pour ma part, dans ma partie, je vais mixer un peu cette idée avec ce que j'ai pu voir au fameux procès de Tali dans Mass Effect 2.
Shepard aura effectivement réussi à réconcilier Geths et Quariens dans le troisième opus. La plupart de ces derniers vivent ensemble sur Rannoch, mais il subsistera plusieurs courants parmi les Quariens :


1- Une bonne partie des Quariens vivront aux cotés des Geths. (environ 5 millions) Le nombre imposant de plateformes (et le fait qu'ils ne dorment pas ou peu) aideront à une construction rapide de cités dans Rannoch. Cependant, rares seront les autres espèces à y aller.
Les geths partageront également leurs vaisseaux, que les quariens amélioreront de sorte qu'ils puissent les utiliser. Ensemble ils amélioreront ou recycleront ce qui furent les vaisseaux de la flotte nomade.
De ce fait ces quariens, malgré leur faible nombre, sont en pleine expansion et disposent grâce aux geths d'une bonne force militaire.
Parmi cette partie de la population, les fameux Quartes décrits par Lucas, surtout des jeunes quariens implémentant dans leurs combinaisons une IA Geth.
L'amiral Xen dirige et milite pour cette branche de la population et pense que ce transhumanisme et la clef du salut des quariens.
Les autres quariens n'auront en général rien contre les quartes.
Si un joueur quarien veut vraiment incarner un quarte, je vais travailler dessus à coups d'une nouvelle branche de talent, ou une modification du talent IA. Le Geth sera une sorte de second personnage comme décrit dans les pages 66-67. TODO :D

2 - Une autre partie des Quariens vivront également sur Rannoch, mais ne voudront rien à voir avec les Geths.(environ 3 millions) Sans l'aide de ces derniers, les cités seront plus modestes. Ils ne font pas la guerre aux Geths mais ils seront interdits au sein de ces cités, ce que les synthétiques respecteront.
Cependant, parmi cette branche de la population existe des extrémistes ayant formé quelques attentas visant les plates-formes ou installations geths. Cette situation reste complexe, les terroristes ayant réussi jusqu'ici à ne blesser aucun quarien, et les pertes geths étant minimes. Il reste difficile aux quariens vivant en harmonie avec les geths de les convaincre de ne pas blesser leurs frères extrémistes en se défendant.
Après des débats houleux, les geths ont trouvé comme solution temporaire de faire garder les lieux stratégiques geths par des militaires quariens de confiance et volontaires, les utilisant comme une sorte de bouclier humain.
Les attentats ont depuis fortement baissé, mais les tensions sont grandes, le moindre meurtre d'un quarien par un de ses frères, voire pire par un geth se défendant, sera l'étincelle qui mettra le feu aux poudres d'une guerre civile
L'Amiral Han’Gerrel dirige la principale branche anti-geths. Ses concitoyens de la cité quarienne ne font rien pour l'arrêter, parce qu'ils ne sont pas nécessairement contre, et aussi parce qu'il n'existe pas de gouvernement central chez eux.

3 - Enfin, une dernière partie a décidé de continuer la vie de nomade qu'ils menaient.(environ 2 millions, 10 000 vaisseaux) Ils ignorent simplement Rannoch et les geths. Les synthétiques ne sont pas autorisés à bord de la flotte nomade, bien que personne n'en ai fait la demande.
Le nombre de vaisseaux ayant fortement diminué, l'organisation de la flotte a été simplifiée. L'amiral Zaal’Koris vas Qwib Qwib est de ce fait le seul membre de l'Amirauté. Le conclave existe toujours, mais les membres beaucoup moins nombreux font que la balance entre Amirauté et Conclave est assez mince.
Les conditions de vie se sont aussi largement améliorées à l'intérieur des vaisseaux. Les quariens ayant troqué nombre de leurs anciens vaisseaux contre ceux des geths, ou tout simplement parce que leur nouvelle vie sédentaire n'impose plus d'avoir 50 000 vaisseaux, Zaal’Koris négocia et put ainsi récupérer environ 10 000 vaisseaux . Le principal problème de la surpopulation dans la flotte nomade fut ainsi enrayé.
La flotte nomade maintenant pour habitude de faire étape sur Rannoch environ tous les ans afin de se ravitailler, échanger bien/matériaux/ressources, réparer et procéder à des immigrations-émigrations pour ceux qui veulent partir ou rejoindre la flotte nomade. La plupart des vaisseaux-clans s'arrêtent sur la partie Quariens/Geths de la planète, mais d'autres ne veulent pas avoir affaire aux synthétiques et s'arriment chez les pro-quariens. Tous voyagent ensemble en revanche une fois sortis de Rannoch.

4 - Bien entendu, il reste des quariens vivant dans d'autres mondes, travaillant pour des corporations... (moins d'un million) Cependant les quartes en solitaire sont quasiment inexistants.


Ensuite pour quelques détails :

- Les jeunes quariens nés sur Rannock, tant qu'ils y restent, n'ont pas besoin de combinaison, leur système immunitaire étant habitué à l'environnement comme l'étaient leur ancêtres avant d'être chassés par les geths. Tout voyage sur une autre planète, la vie dans un vaisseau et même le contact avec une autre espèce (sauf les Geths évidemment) les exposent aux maladies cependant.

- Le Conseil est en plein pourparlers concernant les nouveaux cas quartes transportant une IA geth. Cela crée un paradoxe avec le fait qu'ils tolèrent leur existence suite à leur aide contre les moissoneurs, mais entre en divergence avec la loi interdisant les IA. Pour le moment, les rares Quartes dans l'espaces concilien sont tolérés.

- Dernier point sans rapport également, j'avais aussi l'intention que Shepard serait porté disparu, supposé mort. Il sera nommé Amiral à titre posthume. Peut-être que les PJ le croiseront un jour...


Revenir à « Univers de ME : Nouvelle Ère »

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 1 invité